Musique en cours

Title

Artist

Background

BREXIT : JOHNSON vs UE

Ecrit par le 14 août 2019


Bonjour à toutes et à tous !!!

On s’intéresse une nouvelle fois au Brexit qui secoue la diplomatie européenne… D’autant plus avec l’arrivée au pouvoir de Boris Johnson… L’ancien maire de Londres est prêt à faire sortir le Royaume-Uni sans accord, comme il le répète souvent lors de ses sorties publiques… Et « mieux vaut être prêt au No Deal » selon plusieurs diplomates européens, car ces menaces paraissent crédibles… Boris Johnson sait notamment que l’hypothèse joue sur les peurs auprès des 27 de l’Union…

Le jeu diplomatique actuel s’oriente donc vers un rapport de force pour savoir qui pliera le premier… L’eurodéputée conservatrice polonaise Danuta Huebner – par ailleurs membre du groupe sur le Brexit au Parlement européen – a regretté sur Twitter « la manœuvre tactique » du no deal… Affirmant également « Désolé, mais ça ne marche pas »… Et chacun semble se renvoyer la balle pour prendre l’initiative d’un rendez-vous au sommet… Les porte-parole de Jean-Claude Junker, qui vit ses dernières semaine à la tête de la Commission européenne, assurent que le dirigeant européen est « disponible, si Boris Johnson souhaite discuter et clarifier sa position »… Or, lors de sa discussion avec les négociateurs de l’UE, le conseiller britannique David Frost, est venu réclamer l’abolition du backstop irlandais, prévoyant un territoire douanier unique englobant l’UE et le Royaume-Uni… Boris Johnson estimant cette condition comme préalable à toute discussion, alors que les européens ne voient pas pourquoi ils accorderaient à Johnson ce qu’ils ont refusé à Thérésa May, pour qui le taux de sympathie était nettement plus élevé…

C’est donc un jeu de reproches qui se met en place entre les deux parties… Les européens avançant même, comme sortie de crise, que Londres accepte de l’Irlande du Nord devienne la frontière avec le reste du Royaume-Uni… Ce qui semble bien compliqué, car il faudrait convaincre le DUP, dont les 10 élus permettent à Johnson d’obtenir la majorité à la Chambre des communes…

En tout cas, rien ne devrait réellement bouger avant le G7 de Biarritz, fin août, où une réunion de préparation pourrait être organisée entre Michel Barnier et le ministre britannique du Brexit, Stephen Barclay… Et si l’heure des vacances a sonné du côté des négociateurs européens, le compte à rebours a commencé… La sortie du Royaume-Uni est prévue le 31 octobre…

Lire l’article sur Lesfrancais.press


%d blogueurs aiment cette page :