Musique en cours

Title

Artist

Background

Entre coopérations et inquiétudes pour les Français du Royaume-Uni

Ecrit par le 6 novembre 2019


Cette minute de l’Europe est consacrée une nouvelle fois au Brexit… Avec un élément rarement mis en avant mais qui mérite que l’on s’y arrête : la coopération militaire entre la France et le Royaume-Uni, après Brexit… Et bien sachez qu’elle continuera quel que soit l’issu de la sortie de la Grande Bretagne… Preuve en est, les récents exercices conjoints au large de l’Ecosse, qui a réunit 14 bâtiments de surface, 3 sous-marins, 15 aéronefs et une centaine de troupes terrestres de la Marine Nationale, l’Armée de Terre, la Royal Navy et la Royal Air Force, du 1er au 18 octobre dernier…

Car cela fait près de 10 ans que les accords de Lancaster House ont été signés entre les deux pays, débouchant sur près de 7 exercices conjoints… Durant les 15 premiers jours d’octobre, c’est donc une Task Force s’est donc mise en ordre de bataille, réunissant près de 2 000 marins… L’enjeu de l’exercice Griffin Strike 2019 était donc de travailler en interopérabilité, et selon les premiers retours, l’exercice a atteint un niveau inédit, capable de répondre aux menaces depuis la mer, notamment… Il s’agit donc d’une coopération qui se veut également politique, tactique et stratégique…

Mais face à ce succès, l’inquiétude et les interrogations restent de mise du côté des Français vivant au Royaume-Uni… Car c’est un contexte et une vision sur l’avenir de plus en plus flou qui s’offre à eux… Ces-derniers jours, le principal parti d’opposition – le parti travailliste – a accepté ce que Boris Jonhson demandait, à savoir une nouvelle élection… Elle aura donc lieu le 12 décembre prochain… Mais cela est loin de clarifier la situation… Car si les Partis conservateurs sont relativement unis, le mode de scrutin par circonscription à 1 tour, devrait donner des résultats très disparates… Ainsi, l’Angleterre et le Pays de Galles pourraient voir la montée des conservateurs, alors que l’Ecosse devrait se tourner vers les indépendantistes du Scottish National Party, selon l’élu consulaire de la liste « Français d’Ecosse », David Lusseau…

Les 150 000 Français inscrits aux consulats de Londres et Edimbourg, sont donc inquiets… Pour l’élue consulaire, Marie-Claire Sparrow, « les gens en ont marre du Brexit », car « ils ne comprennent plus rien »… Les consulats et l’Ambassade invitent donc fortement les Français par encore enregistrer, à le faire rapidement… 70 000 auraient déjà fait les démarches pour un visa permanent… Et si les demandes de résidence sont en baisse, c’est davantage parce que les gens attendent de voir ce qu’il va se passer… Et selon l’élu consulaire Frédéric Tournier, « certains sont partis et d’autres pensent à le faire »… De l’avis général, les consulats de Londres et d’Edimbourg sont donc pleinement mobilisés en vue de l’échéance… Mais le pays semble divisé… La preuve avec les prérogatives très généreuses prises par l’Ecosse en matière de santé pour les non-résidents… Preuve de l’attachement à l’Europe du pays… Une confusion qui ne semble, pour le moment, pas altérer la présence française au Royaume-Uni, mais pour combien de temps ?


%d blogueurs aiment cette page :