Musique en cours

Title

Artist

Background

Faites sauter la banque

Ecrit par le 15 octobre 2019


Ce matin on parle des nouvelles banques, ou en tout cas de leurs nouvelles formules pour attirer de plus en plus de clients… Et les établissements n’en finissent pas supprimer des postes… HSBC entreprend de se séparer de 7% de ses effectifs mondiaux… Les nouvelles références s’appellent désormais l’allemande N26, ou encore la britannique Revolut, qui ferait presque passer Boursorama et ING Direct pour des dinosaures… Elles sont en tout cas concurrencées en France, par Orange Bank, Compte Nickel, Hello Bank et Ma French Bank notamment… Les banques historiques se doivent donc de se réinventer avec des clients hyper connectés… Et comme l’écrivait le directeur de l’innovation d’ING – Benoît Legrand – dans Changeons la banque ! Plaidoyer pour une banque qui rend plus autonome, « Exit les banques à l’ancienne », dont l’immobilisme et l’opacité sont des remparts aux changements…

Car le monde a changé… Le client se définit comme plus indépendant, plus expert et surtout plus versatile… La simplicité, la fluidité et la réactivité doivent devenir les nouveaux maîtres-mots… Un compte dans un néo-banque s’ouvre désormais en moins de 10 minutes, et sont perçues comme moins chères et plus à l’écoute… Selon l’étude de l’agrégateur de comptes bancaire Bankin, la première banque traditionnelle ne se classe qu’en 10è position en matière de frais bancaires… De plus, les consommateurs ne veulent plus être infantilisés et réprimandés pour un découvert, pourtant très rémunérateur pour les banques… Pourquoi faire appel à un conseiller pour des opérations disponibles directement en ligne ?

L’enseigne Compte Nickel est d’ailleurs née en 2012, d’une ambition claire de son fondateur, Hugues Le Bret : « réparer l’injustice de l’exclusion bancaire »… Elle revendique aujourd’hui 1,5 millions de comptes… Sans service bancaire, le risque de déclassement social est inévitable… Les clients peuvent donc reprendre le contrôle… Des comptes sans banque qui attire les clients les plus fortunés et les plus pauvres…

Compte Nickel s’est donc fait racheter par BNP Paribas, héritière de la fusion du Comptoir National d’Escompte de Paris et du Comptoir d’escompte de Mulhouse, en 1848… Elle a ainsi pu se rattraper dans ce secteur, après le lancement mitigé d’Hello Bank…

Et aucune résistance ne semble admise… La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, ainsi que le Centre Européen des Consommateurs France ont rappelé aux entreprises et administrations, que les consommateurs sont libres d’utiliser au quotidien un compte bancaire européen… Les banques doivent donc favoriser la liberté d’entreprendre et de consommer désormais…

Lire l’article sur lesfrancais.press 


Ce matin on parle des nouvelles banques, ou en tout cas de leurs nouvelles formules pour attirer de plus en plus de clients… Et les établissements n’en finissent pas supprimer des postes… HSBC entreprend de se séparer de 7% de ses effectifs mondiaux… Les nouvelles références s’appellent désormais l’allemande N26, ou encore la britannique Revolut, qui ferait presque passer Boursorama et ING Direct pour des dinosaures… Elles sont en tout cas concurrencées en France, par Orange Bank, Compte Nickel, Hello Bank et Ma French Bank notamment… Les banques historiques se doivent donc de se réinventer avec des clients hyper connectés… Et comme l’écrivait le directeur de l’innovation d’ING – Benoît Legrand – dans Changeons la banque ! Plaidoyer pour une banque qui rend plus autonome, « Exit les banques à l’ancienne », dont l’immobilisme et l’opacité sont des remparts aux changements…

Car le monde a changé… Le client se définit comme plus indépendant, plus expert et surtout plus versatile… La simplicité, la fluidité et la réactivité doivent devenir les nouveaux maîtres-mots… Un compte dans un néo-banque s’ouvre désormais en moins de 10 minutes, et sont perçues comme moins chères et plus à l’écoute… Selon l’étude de l’agrégateur de comptes bancaire Bankin, la première banque traditionnelle ne se classe qu’en 10è position en matière de frais bancaires… De plus, les consommateurs ne veulent plus être infantilisés et réprimandés pour un découvert, pourtant très rémunérateur pour les banques… Pourquoi faire appel à un conseiller pour des opérations disponibles directement en ligne ?

L’enseigne Compte Nickel est d’ailleurs née en 2012, d’une ambition claire de son fondateur, Hugues Le Bret : « réparer l’injustice de l’exclusion bancaire »… Elle revendique aujourd’hui 1,5 millions de comptes… Sans service bancaire, le risque de déclassement social est inévitable… Les clients peuvent donc reprendre le contrôle… Des comptes sans banque qui attire les clients les plus fortunés et les plus pauvres…

Compte Nickel s’est donc fait racheter par BNP Paribas, héritière de la fusion du Comptoir National d’Escompte de Paris et du Comptoir d’escompte de Mulhouse, en 1848… Elle a ainsi pu se rattraper dans ce secteur, après le lancement mitigé d’Hello Bank…

Et aucune résistance ne semble admise… La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, ainsi que le Centre Européen des Consommateurs France ont rappelé aux entreprises et administrations, que les consommateurs sont libres d’utiliser au quotidien un compte bancaire européen… Les banques doivent donc favoriser la liberté d’entreprendre et de consommer désormais…

Lire l’article sur lesfrancais.press


%d blogueurs aiment cette page :