Musique en cours

Title

Artist

Background

Francophobie dans le monde: #1 en Angleterre

Ecrit par le 25 octobre 2019


On parle ce matin de la Francophobie dans le monde, avec le premier exemple : celui que l’on peut connaître outre-manche… Mais faisons un léger retour en arrière, d’un peu moins de 4 ans… Un soir de novembre 2015, 3 jours après l’attentat du Bataclan, un match de football oppose l’Angleterre à la France à Wembley… Juste avant la rencontre, la Marseillaise est repris en cœur et phonétiquement par les 90 000 supporters britanniques, alors que la façade et l’arche du stade sont colorés du drapeau tricolore… Preuve que les Anglais sont tolérants, solidaires, multiculturels, ouverts, émouvants parfois et drôles souvent… Mais qu’en est-il aujourd’hui, à l’heure des débats sur le Brexit ?

La situation est tendue, mais peut-être pas autant qu’en 2003, au moment du refus de Jacques Chirac d’engager les troupes militaires françaises en Irak… Le Sun, journal de langue anglaise le plus lu dans le monde, caricature le président français, avec ce jeu de mot en français dans le texte « Chirac est un ver », littéralement un traître, voire un hypocrite… Une violence inouïe si l’on parle de diplomatie, mais pas étonnante concernant le Sun… Applaudie par une partie infime, mais significative, des Anglais qui détestent les Français, et vice-versa… Fruit complexe d’ignorance et de relents historiques entre les deux nations… 

Mais ne soyons pas alarmistes, les autorités britanniques prennent au sérieux et sans aucune ambiguïté les actes racistes contre les Français… Pour autant, il est à noter que les crimes racistes ont explosé, passant de 40 000 en 2011-2012, à près de 70 000 l’an dernier…
Cependant, les Français vivant au Royaume-Uni ne se sentent pas pour autant en danger, même si notre pays est perçu comme un empêcheur de tourner en rond, par les partisans les plus dur du Brexit… 

En attendant, restons optimistes, le Lycée français de Londres a une immense liste d’attente, et les ressortissants anglais aiment toujours autant flâner sur les bords de Seine et la Côte d’Azur…

Lire l’article sur lesfrancais.press


%d blogueurs aiment cette page :