Musique en cours

Title

Artist

Background

Jour décisif dans la grève des carburants, pétition contre le musée Salazar, le tourisme en plein essor

Ecrit par le 15 août 2019


Dans l’actualité portugaise de ce jeudi 15 août…

 

L’approvisionnement du Portugal en essence suit son cours. Hier, au troisième jour de grève des transporteurs de carburants, la situation s’est légèrement améliorée. Les transporteurs, pour rappel, ont été réquisitionnés par le gouvernement dès le début de leur mouvement. Les services minimums continuent donc d’être assurés. Hier à 20 h 30, sur les 3000 stations-services que compte le pays, 830 ne disposaient toujours pas de gasoil et 600 d’essence.

 

Vous pouvez d’ailleurs retrouver sur l’application mobile de la French Radio une carte interactive et mise à jour en temps réel des stations où faire le plein près de chez vous.

 

Au troisième jour de grève donc, un « accord historique », selon leurs mots, a été conclu entre le patronat et le syndicat Fectrans, qui n’a pas adhéré à la grève. Cet accord prévoit une augmentation de 120 euros des salaires des transporteurs. Le gouvernement invite les deux autres syndicats en grève à rouvrir les négociations. C’est d’ailleurs ce qu’ils ont souhaité hier publiquement. Ils ont invité les représentants patronaux à les rencontrer de nouveau ce jeudi à 15 h. Les prochaines heures pourraient donc être décisives dans le conflit social en cours.

 

Le leader syndicaliste des camionneurs en grève est par ailleurs dans l’oeil du cyclone. Pedro Pardal Henriques, l’avocat du Syndicat des transporteurs de matières dangereuses, fait l’objet d’une enquête judiciaire pour escroquerie. Un investisseur français, qui souhaitait faire des affaires au Portugal, a porté plainte contre lui. Pardal Henriques lui avait dérobé 85 000 euros dans l’achat d’une maison dans le centre du pays.

 

Le produit intérieur brut du Portugal en légère hausse. Selon l’Institut national des statistiques, il a progressé de 0,5 % pour le deuxième trimestre consécutif. Pour l’année 2019, le gouvernement socialiste table sur un PIB en hausse d’1,9% après une croissance de 2,1% l’an dernier.

 

Plus de 200 anciens prisonniers politiques vent debout contre le musée Salazar. Celui-ci doit ouvrir cette année à Santa Comba Dão, lieu de naissance de l’ancien dictateur portugais, près de Coimbra. Une initiative qui évidemment ne va pas sans heurts. Les anciens prisonniers ont lancé une pétition où ils évoquent la mémoire des milliers de victimes du régime fasciste. Ils interpellent le gouvernement pour qu’il s’oppose à ce projet de blanchiment de l’histoire.

 

L’Alentejo, la nouvelle région à visiter au Portugal. Voilà ce qu’affirme le prestigieux magazine américain « Forbes ». Ses lecteurs sont invités à venir y apprécier la lenteur, les paysages variés et attrayants, mais aussi les monuments. « Forbes » évoque les champs de blé, les vallées plantées de chênes-liège, les kilomètres de plages blanches désertes ou encore les villages fortifiés. Le magazine conseille de visiter Evora, Comporta, Monsaraz ou encore Marvão.

 

Le Portugal devrait d’ailleurs, cette année encore, battre de nouveaux records en termes de tourisme. C’est en tout cas ce que laissent présager les données divulguées hier par l’Institut national des statistiques. Au cours du mois de juin, la location touristique a enregistré le passage de 2,7 millions de clients, soit une hausse de près de 10 % par rapport à l’année précédente. Les nuitées ont aussi augmenté 5,6 % et les recettes de près de 12 %.

 

Enfin la météo, on reste sur des bases ensoleillées, du beau temps est de nouveau prévu aujourd’hui. Les températures maximales augmentent encore : cet après-midi, 31 degrés sont prévus à Lisbonne, 24 à Porto, 30 à Coimbra, 34 à Santarem, 26 à Sagres, 31 à Faro et jusqu’à 37 à Evora, Beja et Castelo Branco.

Pour vérifier l’approvisionnement de votre station-services, découvrez notre carte en temps réel des stations approvisionnées sur notre app !

« 


%d blogueurs aiment cette page :