Musique en cours

Title

Artist

Background

Le Spiegel encense le Portugal, record de la pression fiscale, la langue française de retour en force

Ecrit par le 24 septembre 2019


Dans l’actualité portugaise de ce mardi 24 septembre…

 

Le Portugal de nouveau encensé par la presse étrangère. Cette fois, c’est au tour du Spiegel. Le plus important des hebdomadaires allemands salue la stabilité du pays, qui est comparé au « village d’Astérix de la péninsule ibérique ». Les quatre ans de gouvernance du « sympathique M. Costa », écrit-il, est aussi dressé. Le Premier ministre a réussi à mettre à l’oeuvre « un socialisme de confiance », ajoute-t-il. Le Spiegel conclut : « Costa est l’un des rares socialistes de l’Union européenne à avoir réussi à atténuer l’austérité, à générer de la croissance et à remplir les conditions du Pacte de stabilité et de croissance. »

 

Les recettes fiscales légèrement revues à la baisse pour 2018. Elles se sont finalement établies à 34,9 % du Produit intérieur brut l’an passé, précise l’Institut national des statistiques, qui applique désormais une nouvelle méthode de calcul. Ce résultat de cinq dixièmes de moins ne change pas grand-chose. L’agence de presse Lusa précise que la pression fiscale n’a jamais été aussi élevée au Portugal, depuis au moins 1995. Les recettes fiscales ont rapporté l’an passé plus de 71 milliards d’euros au pays, un record.

 

Le Portugal s’engage pour le climat. Le président Marcelo a pris des engagements hier à New York lors du sommet spécial de l’ONU. Une mobilisation générale organisée par son compatriote Antonio Guterres, actuel secrétaire général des Nations Unies. Le Portugal s’est donc engagé à classer 30 % de son espace maritime en aire protégée d’ici à 2030. C’est quatre fois plus que les 7 % actuels. Le pays s’est aussi fixé d’autres objectifs, comme celui de produire 10 % de son électricité grâce aux énergies renouvelables.

 

« La langue française est de retour ! » C’est le titre d’une tribune parue hier dans le journal Publico. Elle est signée notamment par des professeurs d’université de Lisbonne et Porto, membres de l’Association portugaise d’études françaises. Ils expliquent que le français revient en force à la faveur de plusieurs constats. D’abord, la France est le premier créateur d’emplois étrangers au Portugal. Mais aussi parce qu’un accord de coopération éducative et linguistique a été signé entre les deux pays en mai dernier.

 

Des retrouvailles inédites pour les anciens élèves du lycée français Charles-Lepierre de Lisbonne. Une vingtaine d’entre eux, diplômés en 1969, ont décidé de se réunir au Portugal ces trois prochains jours pour fêter les 50 ans de leur baccalauréat. Ils arrivent d’Angleterre, des Etats-Unis, de Hollande, de France ou encore de Suisse. Aujourd’hui, ils doivent rencontrer la nouvelle proviseure du lycée, avant un dîner au château São Jorge. Demain et jeudi, ils prendront le temps de visiter et de bien manger dans l’Alentejo, entre Estremoz et Vila Viçosa.

 

Lionel Messi de nouveau sur le toit du monde. L’Argentin a été élu hier soir meilleur footballeur de l’année par la Fifa, devant le grand favori, le défenseur hollandais Virgil van Dijk et son éternel rival Cristiano Ronaldo. Le Portugais ne s’est pas déplacé à Milan, tout près de chez lui à Turin, pour la cérémonie The Best. A l’annonce du trophée, le compte Twitter de la sélection portugaise a posté une photo de CR7 avec ce message : « the best ever ». Messi, sacré six fois par la Fifa, compte désormais une distinction de plus que Ronaldo.

 

Famalicão continue sa folle saison dans le championnat portugais. Hier soir, en clôture de la 6e journée, le petit club est allé renversé le Sporting chez lui 2-1, après avoir été mené au score. Cette nouvelle victoire lui permet de rester le leader surprise de la Liga NOS, un point devant Benfica et Porto.

 

La météo enfin, aujourd’hui le mauvais temps est de retour. De la pluie est annoncée sur une bonne partie du pays, de Lisbonne jusqu’au nord. En revanche, de Setubal à Evora jusqu’au sud, le ciel sera plutôt ensoleillé. Côté températures, on annonce cet après-midi 21 à Porto, 22 à Coimbra, 24 à Lisbonne, 28 à Evora, 25 à Sagres et 30 à Faro. A noter enfin que désormais, les jours raccourcissent.


%d blogueurs aiment cette page :