Musique en cours

Title

Artist

Background

Les dirigeants européens opposés à une Commission réduite

Ecrit par le 22 mai 2019


Dans la minute de l’Europe ce mercredi, on s’intéresse à la composition de la Commission Européenne et la possibilité de réduire le nombre de ses commissaires.

Selon l’article 17, alinéa 5, la Commission Européenne devrait se composer d’un nombre équivalent à 2/3 du nombre d’Etats membres… À l’heure actuelle, nous devrions donc compter 18 commissaires.

Or, depuis le second référendum sur le traité de Lisbonne, voté en Irlande, en 2009, les dirigeants européens ont fait un tour de passe-passe, à des fins diplomatiques, en accordant 1 commissaire par pays.

Mais en 2013, le Conseil Européen décide de repenser ce nombre, pour faire place à la Commission Européenne. Mais malgré la réunion du 20 et 21 juin, recommandant de diminuer le nombre de commissaires européens, les dirigeants devraient s’en affranchir.

Pourtant, le président Macron et son homologue autrichien, Sebastian Kurz, soutiennent une commission réduite. Jean-Claude Juncker, président de la commission sortante, estime quant à lui, que cela affecterait la représentation nationale à Bruxelles… Ce-dernier défendra donc l’idée d’une représentation partagée entre un commissaire et 6 vice-présidents nommés pour s’occuper chacun d’une thématique politique.

Mais en amont de ce sommet des 20 et 21 juin, une réunion préparatoire réunissant les Chefs d’Etat et de Gouvernement, le 28 mai, et notamment de l’unanimité des présidents de la Commission, du Conseil et de la Banque Centrale Européenne. Les équilibres politiques, géographiques et de genres prendront alors tous leurs sens.

Au menu des discussions également : le cadre financier pluriannuel, les sanctions contre la Russie et la lutte contre le changement climatique. Un autre rendez-vous pourrait également être fixé le 14 juin – le même jour que la réunion EcoFin, au Luxembourg.

Lire l’article complet sur Les Français.press


%d blogueurs aiment cette page :