Musique en cours

Title

Artist

Background

Naissance polémique, recettes lisboètes en baisse, ouverture du DocLisboa et « désastre » du Sporting

Ecrit par le 18 octobre 2019


Dans l’actualité portugaise de ce vendredi 18 octobre…

 

Une naissance polémique qui fait déjà l’objet d’une enquête. Le 7 octobre, un bébé est né à Setubal sans yeux et sans nez. De graves malformations qui n’ont pas été détectées durant la grossesse. La mère, qui a effectué trois échographies dans une clinique privée, mais qui a accouché à l’hôpital public, n’a donc pas été informée. Elle a décidé de porter plainte. Le ministère public a ouvert une enquête. C’est pourtant le chef du service de gynécologie et d’obstétrique de l’hôpital de Setubal depuis vingt-neuf ans qui a accompagné la grossesse et la naissance du bébé sans visage. Mais cet homme, rapporte le Diario de Noticias ce matin, fait l’objet d’au moins huit procédures disciplinaires au sein de l’Ordre des médecins.

 

Serait-ce la fin du boom touristique et immobilier à Lisbonne ? Quelques indicateurs en tout cas le laissent entendre. Les recettes fiscales de la capitale, notamment, sont en baisse. Elles devraient rapporter 513 millions d’euros en 2020. C’est presque de 35 millions de moins par rapport aux prévisions de cette année. La mairie de Lisbonne constate une baisse particulière des recettes de l’IMT, l’impôt municipal sur le transfert immobilier, véritable poule aux oeufs d’or des caisses municipales ces dernières années. Mais pour la première fois depuis 2017, les recettes de l’IMT devraient être inférieures à 200 millions (193) l’an prochain.

 

Le hacker portugais Rui Pinto, en prison depuis mars à Lisbonne, n’est plus à l’isolement. C’est ce qu’il a annoncé hier sur un compte Twitter associé à son nom. Un réseau social qu’il a utilisé plusieurs fois ces derniers jours pour dénoncer la justice portugaise. Le pirate informatique est à l’origine des Football Leaks. Ces révélations ont conduit plusieurs pays européens, dont la France, à ouvrir des enquêtes sur des malversations présumées dans le monde du football. Mais Rui Pinto, que certains considèrent comme un lanceur d’alerte et non comme un hacker, est poursuivi pour un total de 175 délits au Portugal.

 

Le festival DocLisboa est de retour à Lisbonne. L’évènement a été inauguré hier et se poursuit jusqu’au 27 octobre. Et comme son nom le laisse entendre, il est entièrement consacré aux documentaires. Il donne à voir le meilleur de la production portugaise, mais aussi internationale. Plusieurs concurrents français, comme tous les ans, sont en lice. Jusqu’au 27, le public pourra donc assister aux projections et aux tables rondes avec acteurs et réalisateurs dans quatre lieux différents de la capitale : le cinéma Sao Jorge, la Cinémathèque, l’espace Culturgest et le cinéma Ideal.

 

Une grosse désillusion pour le Sporting Portugal. Le vainqueur de la Coupe du Portugal la saison passée s’est déjà fait sortir de la compétition hier soir lors des 32es de finale par une petite équipe de troisième division, Alverca. Les Lions se sont inclinés sans gloire 2-0. Les journaux ne sont pas tendres ce matin. « Une honte », titre le quotidien sportif Record. Le Jornal de Noticias relève que le Sporting n’avait pas connu un tel « désastre depuis 70 ans ». Ce soir, c’est au tour de Benfica d’entrer en piste face à Cova da Piedade, un club de deuxième division.

 

Un mot sur la météo, aujourd’hui les précipitations seront moins intenses, mais il va pleuvoir en revanche partout au Portugal, des averses seulement. Leiria, Santarem et Lisbonne devraient toutefois être épargnées. Dans la capitale d’ailleurs, on annonce cet après-midi 21 degrés, idem à Evora, à Sagres 22, à Faro 24, à Coimbra 19 et enfin à Porto 18.


%d blogueurs aiment cette page :