Musique en cours

Title

Artist

Background

Pèlerinage à Fátima : des Français ont fait le déplacement

Ecrit par le 16 mai 2019


Une esplanade noire de monde sous un soleil de plomb.

Ce lundi 13 mai, plus de 10 000 personnes ont honorer la Vierge de Fatima. À l’ombre des parapluies et des arbres qui entourent le majestueux sanctuaire de Fatima, des Français étaient également présents dans ce lieu de pèlerinage.

 

 

 

Cierges à la main, Eleanor est venue à Fatima accompagnée de son mari Sébastien et de sa maman Alice. Cette française, d’origine portugaise, qui vient de Clermont-Ferrand est en vacances dans le nord du Portugal. Mais ce lundi, elle a fait le déplacement pour commémorer la Vierge mais également pour « se rendre compte de comment se passe un 13 mai à Fatima. » Sébastien, son mari, athée, est lui aussi très impressionné par le nombre de pèlerins présents.

 

 

 

 

Messes et récitations du chapelet sont dites en plusieurs langues. Ici, ce qui compte c’est la croyance et la ferveur et c’est surtout cela qui a impressionné Anne et Michel. Il est midi à Fatima et les deux retraités français sont dans leur camping-car entrain de déjeuner. Anne, croyante a voulu passer par Fatima durant leur périple au Portugal. Michel, lui, n’est pas du genre à prier. « Pourtant, je suis impressionné par la ferveur et la splendeur du lieu qui fait poser des questions… » explique-t-il les larmes aux yeux et la gorge serrée. Anne, elle, est ravie, « j’ai assisté à la retraite aux flambeaux la veille et puis j’ai fait brûler des cierges pour des amis et surtout pour un ami que nous venons tout juste de perdre ». L’émotion est palpable.

 

 

Tout au long de la journée, les fidèles se succèdent.

 

 

Un grand brasier est mis à disposition des fidèles pour y jeter des cierges et même des parties du corps reconstituées en cire… Aussi étrange que cela puisse paraître, si un pèlerin souffre d’une maladie, il peut faire une promesse de guérison, acheter la reconstitution en cire de la partie du corps malade et la jeter au feu.

 

La journée se termine par une impressionnante « procissão das velas », procession des bougies qui rassemble des milliers de personnes.

Croyant ou non, à Fatima, une ambiance pieuse et respectueuse règne sur toute la place.


%d blogueurs aiment cette page :