Musique en cours

Title

Artist

Background

Précautions avant la grève, attention aux pickpockets, nouveau resto français à Lisbonne

Ecrit par le 25 juillet 2019


Dans l’actualité portugaise de ce jeudi 25 juillet…

 

Faire le plein d’essence avant la grève. C’est le conseil du gouvernement à la population en vue du débrayage des chauffeurs routiers prévu à partir du 12 août. Leur dernière grève en avril avait, pour rappel, entraîné une pénurie d’essence. Cette fois, le mouvement pourrait aussi impacter l’approvisionnement des supermarchés. « Nous devons tous nous préparer », a déclaré hier le ministre des Infrastructures. Pedro Nuno Santos a toutefois précisé que des services minimum seraient assurés. Les transporteurs eux, qui demandent de meilleures conditions de travail, sont déterminés. Leur réunion hier avec leurs patrons n’a débouché sur aucun accord.

 

Un point sur les incendies en cours dans le pays. Hier soir à minuit, la chaîne publique RTP rapportait que militaires et pompiers étaient encore déployés sur le terrain pour combattre les feux, notamment du côté de Castelo Branco, dans l’intérieur du pays, et de Vila Real, dans le nord. A Castelo Branco, une altercation a par ailleurs éclaté entre un chef de la gendarmerie et un chef des pompiers. Le premier reprochant au second de prendre des photos, l’a fait arrêter. Le ministère de l’Administration a ouvert une enquête. Le pompier en question était déjà de retour au front hier en fin de journée.

 

« Les pickpockets internationaux attirés par le tourisme à Lisbonne », titre ce matin le Diario de Noticias. Le quotidien rapporte que sur les 85 pickpockets arrêtés lors des quatre premiers mois de l’année dans la capitale, pratiquement tous étaient des ressortissants étrangers. Originaires de l’est de l’Europe, mais pas seulement. Un trio de Péruviens a par exemple été stoppé par la police. Le montant de leur vingtaine de vols commis en six mois s’élevait au total à près de 38 000 euros.

 

Les habitants de Porto ne bénéficieront pas des pass familiaux. Les titres de transports à prix réduit pour les familles n’entreront finalement pas en vigueur comme ce sera le cas en août à Lisbonne. L’aire métropolitaine de Porto a donné une explication claire : « Nous n’avons tout simplement pas l’argent », a déclaré hier son président, Eduardo Vítor Rodrigues. Faute de financement public, rien ne dit quand cette promesse annoncée le 1er avril sera tenue.

 

Une nouvelle adresse française à Campo de Ourique. Le restaurant Tropismo a ouvert début juillet dans ce qui déjà considéré comme le quartier français de Lisbonne. L’établissement, rapporte le site New in Town, dispose d’un petit jardin secret, décoré de plantes et baigné de lumière naturelle. Le chef Luca Fievez y propose de la gastronomie française. Vous pourrez par exemple y manger une choucroute à base de produits de la mer.

 

C’était l’occasion d’une revanche après l’Euro 2016, mais elle n’aura pas lieu. Le Portugal n’affrontera pas la France en finale de l’Euro de football des moins de 19 ans. Les Bleuets se sont inclinés aux tirs au but hier en demi-finales face à l’Espagne. Les Portugais, tenants du titre et vainqueurs hier de l’Irlande 4-0, joueront leurs voisins ibériques en finale samedi à 18 h 30.

 

Bonne nouvelle pour les supporters français du Benfica. Le célèbre club de football, qui a gagné cette saison le championnat portugais, propose désormais une version française de son site Internet. Tous les contenus ont été traduits et mis en ligne en hier. Benfica, qui disposait déjà de versions en anglais et en espagnol, est le club qui a le plus d’abonnés à travers le monde. Ils sont plus de 160 000, c’est plus que Barcelone ou Manchester.

 

Un coup d’oeil à la météo, le temps à va se couvrir aujourd’hui. Le ciel sera légèrement nuageux un peu partout au Portugal et il va pleuvoir dans le nord ouest, entre Aveiro et Viana do Castelo et donc à Porto. Les températures, elles, baissent un peu. Cet après-midi, on annonce 22 degrés à Porto, 25 à Coimbra, 29 à Lisbonne, 25 à Sagres et 31 à Faro. Les maximales seront atteintes comme souvent à Evora, avec 33 degrés.


%d blogueurs aiment cette page :