Musique en cours

Title

Artist

Background

Retour des émigrés, zoom sur les crèches, foire aux livres d’occasion, Benfica joue sa vie

Ecrit par le 27 novembre 2019


Dans l’actualité portugaise de ce mercredi 26 novembre…

 

« Tous les jours, 40 émigrés portugais rentrent au pays ». C’est ce qu’indique l’hebdomadaire Expresso cette semaine dans ses pages. Le retour des émigrés portugais n’avait plus été aussi important depuis 2010. « Mais ce n’est pas le soutien financier mis en place par le gouvernement qui les attire », précise Expresso. Sur les 14 570 Portugais qui sont rentrés en 2018, soit une moyenne de 40 par jour, seuls 480 ont déposé un dossier de candidature pour bénéficier entre autres des 6 500 euros proposés par l’Etat. Et les trois quarts des émigrés qui rentrent ont moins de 44 ans.

 

Le ministre de l’Environnement ne s’est pas fait que des amis parmi les commerçants. Hier, João Pedro Matos Fernandes a dit ce qu’il pensait du Black Friday. Et son avis est pour le moins tranché. Pour lui, cette journée de promotions et réductions est la vitrine de tout ce qu’une société capitaliste peut produire de pire. Il estime que ce jour de soldes est un contresens et va à rebours de l’évolution de la société. Le ministre, en marge d’une conférence sur le financement durable, a par ailleurs appelé à un changement des habitudes de consommation.

 

Coup de projecteur sur les crèches portugaises. Un rapport du Conseil national de l’Education vient de sortir cette semaine. On y apprend que les enfants de moins de 3 ans passent plus de 39 heures par semaine dans une crèche au Portugal, et ceux de plus de 3 ans environ 38 heures et demie. C’est dix heures de plus que la moyenne européenne. Aussi le Portugal est le deuxième pays d’Europe où les enfants passent le plus de temps dans les crèches et dans les jardins. Pour l’Ordre des psychologues, ce temps excessif est préjudiciable pour leur développement.

 

L’hôpital d’Aveiro visé par une enquête, à la suite de la mort d’un foetus après 40 semaines de grossesse. La mère a décidé de se retourner contre l’établissement, qu’elle accuse de négligence. Après plusieurs séjours aux urgences, l’hôpital lui conseillait de rentrer chez elle. Elle a finalement été admise le 20 novembre dernier pour une crise d’asthme. L’accouchement par césarienne était prévu lundi dans la 41e semaine de grossesse, mais le bébé est décédé samedi. La direction de l’hôpital soutient les parents mais rappelle que 1700 bébés sont nés à Aveiro cette année sans problème.

 

Les chineurs de bonnes lectures ont rendez-vous à l’ambassade de France à Lisbonne. L’Institut français propose ce mercredi et vendredi une foire aux livres d’occasion. Des bouquins en français mais aussi en portugais mis en vente à partir de 50 centimes d’euros. Ouverture des portes de 14 h à 17 h, au numéro 11 de la rua Santos-o-Velho, à Lisbonne. Les recettes seront reversées aux personnes atteintes de maladies rares.

 

Un mot de football, Benfica joue sa dernière chance ce soir en Coupe d’Europe. Pour son avant-dernier match de poules de la Ligue des champions, les Lisboètes s’en vont en Allemagne défier Leipzig, leader du groupe G. Dans le même groupe, Lyon se déplace sur le terrain du Zenit Saint-Pétersbourg. Hier soir, le PSG a décroché un nul inespéré 2-2 contre le Real Madrid. Les Parisiens sont sûrs de finir premiers de leur groupe. Lille enfin reçoit l’Ajax. Coup d’envoi à 20 h heure portugaise.

 

Toujours en football, Fernando Santos est sur le toit du monde. Le Portugais, à la tête de la Seleção depuis 2014, vient d’être élu meilleur sélectionneur au monde de l’année 2019. Une récompense décernée par la Fédération internationale de l’histoire et des statistiques du football. Pour deux faits d’arme : la victoire en Ligue des Nations et la qualification pour l’Euro 2020. Fernando Santos avait déjà remporté cette récompensée en 2016 après l’Euro remporté en France. Cette année, il devance Tite, le sélectionneur du Brésil, et Roberto Martinez, celui de la Belgique.

 

Aujourd’hui le beau temps revient timidement, mais seulement sur la moitié du pays. Toute la côte de la moitié nord, de Leiria à Viana do Castelo, reste en vigilance jaune en raison de l’agitation maritime. Dans le nord le ciel sera couvert et les précipitations intenses. Dans le centre, ce ne seront que quelques averses. Et dans le sud donc, de Lisbonne jusqu’en Algarve, le soleil dominera malgré quelques nuages. Côté températures, on annonce cet après-midi 16 à Porto, Braga ou Coimbra, 18 à Lisbonne, Santarem et Setubal, 17 à Evora, 19 à Sagres et 20 à Faro.


%d blogueurs aiment cette page :