Musique en cours

Title

Artist

Background

Grève Ryanair sans conséquence, le Portugal solidaire du Brésil, polémique à l’école sur l’identité sexuelle, 1er « clássico » Benfica-Porto

Ecrit par le 23 août 2019


Dans l’actualité portugaise de ce vendredi 22 août…

Un impact quasi nul sur le trafic aérien. Pour l’instant, les remous annoncés par la grève du personnel de bord de Ryanair au Portugal n’ont pas pas lieu dans les aéroports. C’est en tout cas ce que rapportait hier le site Eco, au deuxième jour du mouvement social. Les hôtesses de l’air et stewards assurent pourtant que 80 % d’entre eux adhèrent à la grève. Ils dénoncent par ailleurs les services minimums décrétés par le gouvernement, qui permet de remplacer les grévistes par des travailleurs d’autres pays. Le Bloc de Gauche, qui demande la levée des services minimums, accuse l’exécutif de protéger la compagnie aérienne irlandaise.

Le Portugal solidaire du Brésil alors que les feux ravagent l’Amazonie. Le président de la République a divulgué hier un « message de soutien à l’Etat et au peuple brésiliens ». Marcelo Rebelo de Sousa se déclare « profondément touché par cette tragédie environnementale ». La catastrophe fait d’ailleurs la Une de deux journaux portugais ce matin. Dans les colonnes du Jornal de Noticias, plusieurs écologistes mettent directement en cause le chef d’Etat brésilien. « La politique de Bolsonaro est criminelle », lit-on également en Une du journal Publico.

Les élèves transgenres au coeur de la bataille des toilettes. Une nouvelle loi leur permet désormais de choisir les toilettes correspondant à leur identité sexuelle. Une mesure qui enflamme les débats, comme ça déjà été le cas dans d’autres pays, notamment aux Etats-Unis. Les directeurs d’écoles réclament « une phase de transition » pour faire respecter la loi. Finalement, le ministre de l’Education est venu calmer les esprits. Seuls « quelques élèves dans des situations très particulières » sont concernés. Et pourront donc utiliser les toilettes et les vestiaires masculins ou féminins en fonction de leur identité sexuelle.

Des milliers d’emplois menacés par les robots. Le Jornal de Negocios s’intéresse ce matin aux conséquences de l’automatisation des métiers. Rien qu’en Algarve, annonce le quotidien, 54 000 emplois vont disparaître d’ici à 2030. Les secteurs les plus touchés seront l’hébergement et la restauration. Mais l’article précise toutefois que dans le cadre de ce processus de robotisation, 24 000 nouveaux postes de travail seraient créés dans le sud du pays.

 

Le Portugal s’apprête à se diviser en deux ce week-end. Le premier « clássico » de la saison de football a lieu samedi : le champion en titre Benfica reçoit le vice-champion, le FC Porto, au stade de la Luz de Lisbonne à 19 h. Pour le troisième match du championnat, les Aigles promettent l’enfer aux Dragons, qui ont déjà perdu un match et sont surtout éliminés de la Ligue des champions. L’ambiance s’annonce chaude dans les bars et les foyers portugais.

 

Cristiano Ronaldo n’aurait « aucun problème à aller dîner avec Lionel Messi ». Voilà ce qu’a déclaré cette semaine la star portugaise sur la chaîne TVI, à propos de son rival argentin. Les deux footballeurs sont de nouveau en lice cette année pour remporter le Ballon d’or. Leur rivalité est « saine », assure Ronaldo. Il l’a compare d’ailleurs avec celle qu’entretenaient les pilotes de formule 1 Alain Prost et Ayrton Senna.

La météo enfin, un beau ciel bleu vous attend aujourd’hui. Les trois quarts du pays sont de nouveau en alerte jaune en raison des fortes chaleurs. Notamment la région de Lisbonne, où l’on annonce cet après-midi 36 degrés. Il fera également 38 à Evora et jusqu’à 39 à Santarem. Ailleurs, 27 degrés sont attendus à Porto, 39 à Sagres et 32 à Faro. A noter que dans l’intérieur du pays, la région centre particulièrement, le risque d’incendie est maximal.

Pour vérifier les vols en temps réel, téléchargez gratuitement notre application


%d blogueurs aiment cette page :