Musique en cours

Title

Artist

Background

Thierry Breton définitivement nommé commissaire au marché intérieur

Ecrit par le 20 novembre 2019


On revient ce matin sur la récente nomination de Thierry Breton au poste de Commissaire au Marché Intérieur au sein de la Commission Européenne, le 14 novembre dernier… Le Français a finalement obtenu l’aval des 2/3 des eurodéputés qui l’ont auditionnés… Profitant largement de l’approbation des principaux partis de droite, dont le PPE – dont il fût membre par le passé… Et contrairement à Sylvie Goulard, personne ne semble lui avoir reproché « de ne pas avoir les épaules assez larges pour le poste », alors même que le périmètre est exactement le même, et que l’expérience de Thierry Breton, paraît moindre que celle de Sylvie Goulard…

En revanche, de nombreux élus de gauche, des sociaux-démocrates allemands, et de la gauche radicale française, et même les Verts, lui ont fait part de critiques acerbes et d’inquiétudes, quant à sa longue carrière dans le privé, qui pourrait induire des conflits d’intérêts, selon eux… Pour rassurer et s’élever au-dessus de tout soupçons, Thierry Breton a cédé toutes ses actions chez Atos, et démissionner de tous ses mandats, y compris associatifs… Il a simplement assuré qu’il ne se mettrait pas en retrait des secteurs sur lesquels, son ancienne société s’est concentrée… Il a cependant accepté l’idée qu’un observateur soit présent à chaque fois qu’il rencontrerait le représentant d’une de ses anciennes entreprises…

Lors de son audition, Thierry Breton, a également beaucoup insisté sur la technologie et le numérique, ainsi que la Défense, duquel est inspiré son livre blanc sur la création d’un fonds de défense européen… L’une de ses premières missions sera d’ailleurs de mettre en place une nouvelle Direction Générale sur le spatial et la défense…

Concernant la concurrence, Thierry Breton a évoqué la notion de « marché pertinent », utilisée pour examiner le périmètre de concurrence sur lequel évolue un acteur… Rappelant que « la réglementation a 25 ans, et la plateforme existe depuis 15 ans »… Il s’est aussi posé en ardent défenseur de l’exception culturelle française…

En revanche sa pertinence et son appétence pour la transition énergétique s’en est retrouvée affaiblie… Pour tenter de séduire le groupes des sociaux-démocrates, il a insisté sur le fonds de compensation des coûts de la transition énergétique et évoqué la taxe carbone aux frontières…

Se montrant plus léger sur les enjeux environnementaux et climatiques, car avançant qu’une industrie a besoin de 25 ans pour se transformer…

Et malgré les interrogations de la gauche radicale, l’extrême-droite et les Verts, il a fait l’unanimité auprès du bloc de droite… Le nouveau collège des commissaires doit donc être approuvé par le Parlement… Probablement le 27 novembre, lors de la dernière session ce mois…

Lire l’article sur lesfrancais.press


%d blogueurs aiment cette page :