Musique en cours

Title

Artist

Background

Une grève Ryanair pour l’instant sans impact, sortie du film sur Variações, des polos de la police belge vendus au Portugal

Ecrit par le 22 août 2019


Dans l’actualité portugaise de ce jeudi 22 août…

Aucun vol Ryanair n’a été annulé hier au Portugal au premier jour de la grève. Le débrayage des hôtesses de l’air et stewards portugais se poursuit jusqu’à dimanche. Le syndicat du personnel de bord de l’aviation civile dénonce les services minimums décrétés par le gouvernement socialiste d’Antonio Costa, qu’il estime comme une entrave au droit de grève. Il accuse aussi la direction irlandaise de détourner la grève portugaise en faisant transiter les vols par d’autres pays.

La compagnie low cost doit d’ailleurs affronter d’autres mouvements sociaux en Europe. Ce jeudi et vendredi par exemple, les pilotes britanniques vont également débrayer. L’impact sur le trafic aérien pourrait donc être plus important.

A noter que pour savoir si votre vol Ryanair est maintenu ou non ces prochains jours, notamment entre le Portugal et la France, vous pouvez télécharger l’application de La French Radio. Vous y trouverez une carte interactive et mise à jour en temps réel des vols Ryanair. Pour télécharger l’appli, vous devez vous rendre sur Google Play ou l’Apple Store, et écrire La French Radio Portugal.

Les transporteurs de carburants ne baissent pas la garde. Ils ont annoncé hier qu’ils feraient de nouveau grève à partir du 7 septembre. Cette fois, ils prévoient de débrayer seulement lors des heures supplémentaires, les week-end et les jours fériés. L’annonce de ce débrayage survient après que les négociations ont échoué mardi avec les patrons. Ils ne sont pas tombés d’accord sur la hausse de salaire demandée par les camionneurs.

Du syndicalisme à la politique. Pedro Pardal Henriques, l’un des visages de la récente grève des carburants, s’apprête à mener de nouveaux combats. L’avocat a annoncé hier qu’il abandonnait sa mission de porte-parole du syndicat des transporteurs de matières dangereuses. Il a par ailleurs confirmé qu’il se lançait désormais dans la politique. Il sera tête de liste à Lisbonne du Parti démocrate républicain pour les législatives du 6 octobre. Un parti libéral classé au centre gauche.

Nouveau rebond dans la polémique autour du futur musée Salazar. Une autre pétition vient d’être lancée, mais cette fois pour soutenir le projet. Celui-ci doit ouvrir prochainement près de Coimbra, à Santa Comba Dão, le village natal de l’ancien despote portugais. Ses détracteurs, notamment des anciens prisonniers politiques, craignent que ce musée blanchisse le régime fasciste. Selon ses défenseurs en revanche, « la mémoire historique d’un peuple ne peut être effacée parce qu’une minorité bruyante l’exige ». Quasiment 7 000 personnes l’ont déjà signée.

C’est un film évènement. Le biopic de João Maia consacré au chanteur António Variações sort officiellement aujourd’hui au Portugal. Le long métrage est déjà présélectionné pour représenter le pays aux Oscars. Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Variações était une idole pop des années 80. Même s’il est mort jeune, à 39 ans, son héritage est régulièrement célébré. Variações, l’un des artistes les plus innovants de sa génération, est resté comme un symbole du renouveau de la société portugaise après de la Révolution des Œillets.

 

Des polos de la police belge en vente… au Portugal. C’est la curieuse découverte qu’a récemment fait un touriste belge au centre commercial de Maia, près de Porto. L’homme est lui-même policier depuis des années. En plus d’être interdite, cette vente est normalement impossible, rapporte le site 7 sur 7. Tout policier doit rendre ses vêtements usagers à son supérieur, qui s’occupe ensuite de les brûler. Prêter ou vendre son uniforme est passible d’une année de prison et de 50 000 euros d’amende. Comment alors, ces polos ont-ils pu être mis en vente au Portugal ? Le mystère demeure et aucune enquête n’a été ouverte.

La météo enfin, aujourd’hui quasiment tout le pays est en alerte jaune, à part l’Algarve, en raison des grosses chaleurs annoncées. Attendez-vous à un grand soleil et à des températures encore en hausse. A Santarem par exemple, on annonce cet après-midi 39 degrés. Ailleurs, il fera 34 à Lisbonne, 38 à Evora, 37 à Coimbra, 33 à Porto et 34 à Porto, mais aussi 31 à Sagres et 32 à Faro. L’Algarve est d’ailleurs placée en alerte rouge en raison des risques d’incendies, comme le centre du pays.

Pour vérifier les vols en temps réel, téléchargez gratuitement notre application


%d blogueurs aiment cette page :